Un manager sans pouvoir

Dans cette collectivité ce manager a fait venir dans son équipe une personne qu’on lui avait recommandée.  Durant quelques mois cette personne donne toute satisfaction, mais une fois titularisée c’est une autre histoire qui se joue : retards à répétition, mise en cause du manager auprès du reste de l’équipe…
Les remontrances et tentatives de régler le problème directement par le manager n’ont pas donné lieu à une amélioration. Il faut dire que dans cette administration les sanctions ne sont ni habituelles ni opérantes puisque la hiérarchie y donne rarement suite.
Les actions du manager étaient parfaitement logiques pour régler le problème, mais elles ne donnaient pas de résultat. C’est en lui suggérant un changement, à priori mineur, dans sa posture physique que l’agent administratif en question a changé d’attitude à son tour. Elle a proposée d’elle même de changer de poste dans une autre équipe ce qui a été accepté par la hiérarchie.